Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge. Les articles peuvent contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur.

Le plan se déroule sur la façon dont les vaccins seront surveillés

Écrit par: Dr Joseph Mercola
Traduit par MCT
Publié à l'origine sur  www.mercola.com
Le plan se déroule sur la façon dont les vaccins seront surveillés

L'HISTOIRE EN UN COUP D’ŒIL

  • L'opération Warp Speed ​​(OWS), une opération conjointe entre les services américains de la santé et des services sociaux (HHS) et le ministère de la Défense, continue d'être entourée de secret
  • OWS est un partenariat public-privé chargé de produire des produits thérapeutiques et un vaccin COVID-19 accéléré - d'une valeur de 300 millions de doses qui devraient être disponibles à partir de janvier 2021
  • OWS prévoit d'engager un «système de surveillance pharmacovigilance actif» pour suivre les Américains pendant 24 mois après la vaccination
  • L'un des quatre principes clés de l'OWS est la «traçabilité», qui consiste à confirmer quels vaccins approuvés ont été administrés quel que soit le lieu (public ou privé), à rappeler aux receveurs de revenir pour une deuxième dose et à s'assurer que la deuxième dose correcte est administrée.
  • Google et Oracle, une société multinationale de technologie informatique basée en Californie, au cœur de la Silicon Valley, ont été engagés pour "collecter et suivre les données vaccinales" dans le cadre des systèmes de surveillance d'OWS
  • OWS, plutôt que d'être dirigé par des responsables de la santé publique, est fortement dominé par l'armée, les entreprises technologiques et les agences de renseignement américaines, le comparant à un successeur de Total Information Awareness (TIA), un programme qui a vu le jour après les attentats du 11 septembre mais qui rapidement reporté suite aux réactions du public sur les problèmes de confidentialité


L'opération Warp Speed ​​(OWS), une opération conjointe entre les services américains de la santé et des services sociaux (HHS) et le ministère de la Défense, continue d'être enveloppée de secret, mais peu à peu des informations émergent que la surveillance à long terme du public américain fait partie du plan.

À première vue, OWS est un partenariat public-privé chargé de produire des produits thérapeutiques et un vaccin COVID-19 accéléré d'une valeur de  300 millions de doses (1) qui devraient être disponibles à partir de janvier 2021. (2)

Mais il semble que l'implication ne s'arrête pas là. Plutôt que de simplement assurer qu'un vaccin est produit et mis à disposition pour ceux qui le souhaitent, Moncef Slaoui, le conseiller scientifique en chef de l' opération Warp Speed, surnommé le vaccin contre le coronavirus Czar, 3 a  déclaré dans une interview avec le Wall Street Journal que le déploiement inclura "des systèmes de suivi incroyablement précis." (4 , 5)

Leur but? "Pour s'assurer que les patients reçoivent chacun deux doses du même vaccin et pour les surveiller pour les effets indésirables sur la santé." (6)  Dans une interview avec le New York Times, il, Slaoui décrit comme un "système de surveillance de la vigilance pharmaco très active." (7)

https://www.greenmedinfo.com/disease/coronavirus-disease

https://www.greenmedinfo.com/disease/coronavirus-disease

En quoi consiste le système de surveillance des vaccins?

C'est la question n ° 1, à laquelle on n'a pas répondu, du moins pas officiellement. "Alors que Slaoui lui-même manquait de détails concernant ce 'système de surveillance de la pharmacovigilance'", écrit Whitney Webb, écrivain professionnel, chercheur et journaliste, "les quelques documents officiels d'OWS qui ont été rendus publics offrent quelques détails sur ce à quoi ce système pourrait ressembler. et combien de temps il est prévu de «suivre» les signes vitaux et les allées et venues des Américains qui reçoivent un vaccin Warp Speed. " (8)

L'un des documents, intitulé "De l'usine aux lignes de front: la stratégie de vitesse de l'opération Warp pour la distribution d'un vaccin COVID-19", a été publié par HHS. (9)  Il mentionne également l'utilisation de la surveillance de pharmacovigilance ainsi que la phase 4 (post-autorisation d' exercer) des essais cliniques afin d'évaluer les vaccins la sécurité à long terme, étant donné que « certaines technologies ont limité les données antérieures sur la sécurité chez l' homme. » (10)

Le rapport, qui présente une stratégie de distribution d'un vaccin COVID-19, de l'attribution et de la distribution à l'administration et plus encore: (11)

<< L'objectif principal de la pharmacovigilance est de déterminer les performances de chaque vaccin dans des scénarios réels, d'étudier l'efficacité et de découvrir tout effet secondaire peu fréquent et rare non identifié dans les essais cliniques. OWS utilisera également l'analyse de pharmacovigilance, qui sert de l'un des instruments pour la surveillance continue des données de pharmacovigilance.

Des outils analytiques robustes seront utilisés pour exploiter de grandes quantités de données et les avantages de l'utilisation de ces données tout au long de la chaîne de valeur, y compris les obligations réglementaires. La pharmacovigilance fournit des informations opportunes sur la sécurité de chaque vaccin aux patients, aux professionnels de la santé et au public, contribuant ainsi à la protection des patients et à la promotion de la santé publique. "

Un langage similaire a été réitéré dans un article de perspective d'octobre 2020 publié dans le New England Journal of Medicine (NEJM), écrit par Slaoui et le Dr Matthew Hepburn. (12)

Hepburn est un ancien directeur de programme de l'Agence de la défense des États - Unis Advanced Research Projects (DARPA), où il a supervisé le développement de  Profusa , (13) un biocapteur implantable qui permet d'examiner la physiologie d'une personne à une distance via la connectivité smartphone. ProfusA est également soutenu par  Google , la plus grande société d'exploration de données au monde.

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/09/15/profusa-injectable-biosensors.aspx

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2019/06/24/google-latest-algorithm-update-buries-mercola.aspx

Écrivant dans NEJM, le duo écrit: "Parce que certaines technologies ont limité les données antérieures sur la sécurité chez l'homme, la sécurité à long terme de ces vaccins sera soigneusement évaluée en utilisant des stratégies de surveillance de pharmacovigilance." (14)

La `` traçabilité '', un élément clé de l'opération Warp Speed

Webb fait également référence à une infographie OWS, (15)  qui détaille le processus de distribution et d'administration du vaccin COVID-19. L'un des quatre principes clés est la «traçabilité», qui consiste à confirmer quels vaccins approuvés ont été administrés quel que soit l'endroit (public ou privé), à rappeler aux receveurs de revenir pour une deuxième dose et à s'assurer que la deuxième dose correcte est administrée.

Ce mot - pharmacovigilance - est à nouveau utilisé, cette fois comme titre indiquant que la Food and Drug Administration des États-Unis et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis seront impliqués dans "une surveillance post-essai de 24 mois des effets indésirables / sécurité supplémentaire fonctionnalité." La pharmacovigilance, également connue sous le nom de sécurité des médicaments, fait généralement référence à la collecte, à l'analyse, à la surveillance et à la prévention des effets indésirables des médicaments et d'autres thérapies. (16)

Des systèmes passifs de notification des événements indésirables, comme le système de notification des événements indésirables liés aux vaccins, existent déjà et sont gérés par la FDA et les CDC.

Cependant, un rapport publié par la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Center for Health Security, suggère que les systèmes passifs qui dépendent des personnes pour envoyer leurs expériences devraient être transformés en un "système de surveillance de la sécurité active dirigé par le CDC qui surveille tous les vaccinés. - peut-être par un service de messages courts ou d'autres mécanismes électroniques - avec des critères basés sur l'Initiative mondiale pour la sécurité des vaccins de l'Organisation mondiale de la santé. " (17 , 18)

De plus, selon Webb, "malgré les allégations dans ces documents selon lesquelles le 'système de surveillance de la pharmacovigilance' impliquerait intimement la FDA, les hauts responsables de la FDA ont déclaré en septembre qu'ils n'avaient pas le droit d'assister aux réunions de l'OWS et ont déclaré aux journalistes qu'ils ne pouvaient pas expliquer l'opération. l'organisation ou quand et à quelle fréquence ses dirigeants se réunissent. " (19)  STAT News a en outre rapporté: (20)

La Food and Drug Administration, qui joue un rôle essentiel dans la réponse à la pandémie, n'a pratiquement aucune visibilité sur OWS - mais c'est par conception ... La FDA a mis en place un pare-feu entre la grande majorité du personnel et l'initiative de séparer les décisions réglementaires des décisions politiques ou budgétaires.

Les responsables de la FDA sont toujours autorisés à interagir avec les entreprises développant des produits pour OWS, mais ils ne sont pas autorisés à participer à des discussions concernant d'autres axes de OWS, comme l'approvisionnement, l'investissement ou la distribution. "

À propos, l'École de santé publique Johns Hopkins Bloomberg, Center for Health Security, a des liens avec  Event 201 , une simulation de préparation à une pandémie pour un «nouveau coronavirus» qui a eu lieu en octobre 2019, avec  Dark Winter , une autre simulation qui a eu lieu en juin 2001, qui a prédit les principaux aspects des attaques ultérieures à l'anthrax en 2001.

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/10/23/world-economic-forum-prediction-global-takeover.aspx

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/11/15/operation-warp-speed.aspx

Hepburn aurait également "des manquements" lors d'une présentation en juin 2020 au Comité consultatif du CDC sur les pratiques d'immunisation parce qu'il n'a offert aucune diapositive riche en données, qui font généralement partie de ces présentations, et, a rapporté STAT News, "Plusieurs membres ont posé des questions précises à Hepburn il n'a manifestement pas répondu. " (21)

Google et Oracle se sont engagés à collecter des données sur les vaccins

Google et Oracle, une société de technologie informatique multinationale dont le siège est en Californie, au cœur de la Silicon Valley, ont été engagés pour des « données de vaccins collecte et le suivi » dans le cadre des systèmes de surveillance OWS, (22)  un partenariat Slaoui aurait révélé dans son Wall Street Journal entrevue. (23)  Selon Webb: (24)

"Si les contrats Warp Speed ​​qui ont été attribués à Google et Oracle sont quelque chose comme les contrats Warp Speed ​​attribués à la plupart de ses sociétés de vaccins participantes, alors ces contrats accordent à ces sociétés une surveillance fédérale réduite et des exemptions des lois et réglementations fédérales conçues pour protéger les contribuables. intérêts dans la poursuite des travaux stipulés dans le contrat.

Cela les rend également essentiellement immunisés contre les demandes de la Freedom of Information Act. Pourtant, contrairement aux contrats non reconnus de Google et d'Oracle, les fabricants de vaccins ont révélé publiquement qu'ils avaient reçu des contrats OWS, mais pas les conditions ou les détails de ces contrats. Cela suggère que les contrats Google et Oracle sont encore plus secrets. "

Dans une interview avec Webb (voir le lien hypertexte Mercola ci-dessus sous "Dark Winter"), il a également révélé que Slaoui, un chef de longue date de la division des vaccins de GlaxoSmithKline, est l'un des principaux promoteurs de la médecine bioélectronique, qui est l'utilisation de la technologie injectable ou implantable dans le but de traiter les affections nerveuses.

La revue MIT Technology l'a qualifié de piratage du système nerveux. Mais cela vous permet également de surveiller la physiologie du corps humain de l'intérieur.

Slaoui est également investi dans une société appelée Galvani Bioelectronics, cofondée par une filiale de Google. "Donc, Google est engagé pour surveiller ce système de surveillance de pharmacovigilance qui vise à surveiller la physiologie et le corps humain pendant deux ans", explique Webb.

«Et puis vous avez les liens avec le projet ProfusA», ajoute-t-elle, «qui, curieusement, est censé fonctionner à l'intérieur du corps humain pendant 24 mois - la fenêtre exacte, selon eux, sera utilisée pour surveiller les gens après le premier [ vaccin]. "

Le conflit d'intérêts est énorme, en partie parce que  Google possède YouTube , qui interdit nos vidéos, dont la majorité sont des entretiens avec des experts de la santé partageant leur expertise médicale ou scientifique et leurs points de vue sur le COVID-19, depuis juin 2020. Webb: (25)

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/06/17/banned-youtube-mercola-videos.aspx

"Google faisant désormais officiellement partie d'OWS, il semble probable que toute préoccupation concernant l'extrême secret d'OWS et les conflits d'intérêts de nombre de ses membres (en particulier Moncef Slaoui et Matt Hepburn) ainsi que toute préoccupation concernant la sécurité, l'attribution et l'attribution des vaccins Warp Speed / ou la distribution peut être étiquetée "Informations erronées sur le vaccin COVID-19" et supprimée de YouTube. "

La surveillance totale est-elle en passe de devenir la nouvelle norme?

OWS, plutôt que d'être dirigé par des responsables de la santé publique, est fortement dominé par l'armée, les entreprises technologiques et les agences de renseignement américaines, le comparant à un successeur de Total Information Awareness (TIA), un programme géré par la DARPA qui a vu le jour après le 11 septembre. attaques.

À l'époque, TIA cherchait à collecter les dossiers médicaux, les empreintes digitales et autres données biométriques des Américains, ainsi que l'ADN et les dossiers relatifs aux finances personnelles, aux voyages et à la consommation des médias. (26)  Selon Webb (encore une fois, reportez-vous au lien hypertexte Mercola précédemment, "Dark Winter"):

" Nous savons maintenant, par exemple, que la NSA et le Department of Homeland Security sont directement impliqués dans l'opération Warp Speed, mais ils ne diront pas vraiment exactement quelles parties ils sont en train de faire. Mais il y a des indications sur ce qu'ils pourraient faire. être impliqué avec.

Et le fait que les entreprises de la Silicon Valley qui collaborent avec des [agences] de renseignement dans le but d'espionner des Américains innocents - Google et Oracle, par exemple - vont être impliquées dans ce système de surveillance… pour tous ceux qui recevront le vaccin.

C'est certainement alarmant, et cela semble indiquer la réalisation d'un programme qui a été tenté d'être poussé ou imposé au public américain après le 11 septembre, appelé Total Information Awareness, qui a été géré, à l'origine, par la DARPA.

Il s'agissait d'utiliser des données médicales et des données non médicales - essentiellement toutes les données vous concernant - pour prévenir les attaques terroristes avant qu'elles ne puissent se produire, ainsi que pour prévenir les attaques de bioterrorisme et même prévenir les épidémies de maladies naturelles.

Un grand nombre des mêmes initiatives proposées dans le cadre de ce programme original après le 11 septembre ont été essentiellement ressuscitées, avec une technologie mise à jour, sous prétexte de lutter contre le COVID-19. "

Une différence clé est que TIA a été rapidement annulée par le Congrès après une réaction publique importante, y compris des craintes selon lesquelles TIA porterait atteinte à la vie privée. Dans le cas de OWS, il y a peu de presse négative et les médias soutiennent massivement l'opération comme moyen de résoudre la crise du COVID-19.

Mais que se passe-t-il s'il ne s'agit pas du tout de COVID-19, mais représente quelque chose de plus grand, quelque chose qui est en cours depuis des décennies? Comme le dit Webb: (27)

"Le programme de surveillance totale qui a commencé avec TIA et qui a été ressuscité grâce à Warp Speed ​​est antérieur au COVID-19 de plusieurs décennies.

Ses architectes et partisans ont travaillé pour justifier ces programmes de surveillance extrêmes et invasifs en commercialisant ce programme comme la «solution» à tout ce dont les Américains ont le plus peur à un moment donné. Cela a très peu à voir avec la «santé publique» et tout à voir avec un contrôle total. "

L'une des vidéos les plus puissantes que j'ai jamais vues

La vidéo suivante de Barbara Loe Fisher est l'une des vidéos les plus puissantes que j'ai jamais vues. J'espère que regarder cette vidéo vous inspirera à prendre la cause et à vous joindre à la lutte pour la liberté et l'indépendance des vaccins.

Il y a une guerre culturelle et une collusion entre de nombreuses industries et les organismes de réglementation fédéraux qui aboutissent à une suppression de la vérité sur des problèmes de santé vitaux et importants. Si cette répression se poursuit, nous éroderons progressivement nos droits individuels privés que nos ancêtres se sont battus si durement pour obtenir. Veuillez prendre quelques minutes pour regarder cette vidéo.

Message important sur les vaccins

Protégez votre droit au consentement éclairé et défendez les exemptions de vaccination

Avec toute l'incertitude entourant l'innocuité et l'efficacité des vaccins, il est essentiel de protéger votre droit de faire des choix de santé indépendants et d'exercer un consentement éclairé volontaire à la vaccination. Il est urgent que tout le monde en Amérique se lève et se bat pour protéger et étendre les protections du consentement éclairé aux vaccins dans les lois nationales sur la santé publique et l'emploi. La meilleure façon d'y parvenir est de s'impliquer personnellement avec les législateurs de votre État et d'éduquer les dirigeants de votre communauté.

Penser globalement agir localement

Les recommandations de politique nationale en matière de vaccins sont faites au niveau fédéral, mais les lois sur les vaccins sont établies au niveau des États (ici province NdT). C'est au niveau de l'État que votre action pour protéger vos droits de choix de vaccin peut avoir le plus grand impact.

Il est essentiel pour TOUT LE MONDE de s'impliquer maintenant pour défendre le droit légal de faire des choix de vaccins volontaires en Amérique, car ces choix sont menacés par des lobbyistes représentant des sociétés pharmaceutiques, des associations professionnelles médicales et des responsables de la santé publique, qui tentent de persuader les législateurs de supprimer toutes les exemptions de vaccins des lois sur la santé publique.

L' inscription au portail de plaidoyer gratuit de NVIC sur  www.NVICAdvocacy.org  vous donne un accès immédiat et facile à vos propres législateurs d'État sur votre smartphone ou votre ordinateur afin que vous puissiez faire entendre votre voix. Vous serez tenu au courant des dernières factures des États menaçant vos droits de choix de vaccin et obtiendrez des informations pratiques et utiles pour vous aider à devenir un défenseur efficace du choix de vaccin dans votre propre communauté.

De plus, lorsque des problèmes de vaccins nationaux surviendront, vous aurez à portée de main les informations à jour et les appels à l'action dont vous avez besoin. Alors, s'il vous plaît, dans un premier temps, inscrivez-vous au portail de plaidoyer NVIC.

https://nvicadvocacy.org/

(Pour le Québec voici la liste en PDF : 

https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/documents/liste-directeurs-santepub.pdf NdT)

Partagez votre histoire avec les médias et les personnes que vous connaissez

Si vous ou un membre de votre famille avez subi une réaction vaccinale grave, une blessure ou la mort, veuillez en parler. Si nous ne partageons pas d'informations et d'expériences les uns avec les autres, tout le monde se sent seul et a peur de s'exprimer. Écrivez une lettre à l'éditeur si vous avez un point de vue différent sur une histoire de vaccin qui apparaît dans votre journal local. Appelez à une émission-débat radiophonique qui ne présente qu'une seule facette de l'histoire du vaccin.

Je dois être franc avec vous: vous devez être courageux car vous pourriez être fortement critiqué pour avoir osé parler de «l'autre côté» de l'histoire des vaccins. Soyez prêt pour cela et ayez le courage de ne pas reculer. Ce n'est qu'en partageant notre point de vue et ce que nous savons être vrai sur la vaccination que la conversation publique sur la vaccination s'ouvrira afin que les gens n'aient pas peur d'en parler.

Nous ne pouvons pas permettre aux sociétés pharmaceutiques et aux associations professionnelles médicales financées par des sociétés pharmaceutiques ou des responsables de la santé publique qui encouragent l’utilisation forcée d’une liste croissante de vaccins de dominer le débat sur la vaccination.

Le vaccin qui blesse ne peut pas être balayé sous le tapis et traité comme rien de plus que des «dommages collatéraux statistiquement acceptables» des politiques nationales de vaccination obligatoire universelle qui exposent trop de personnes à des risques de blessures et de décès. Nous ne devrions pas traiter les gens comme des cobayes plutôt que comme des êtres humains.

Références

1, 4, 6, 8, 10, 18, 19, 22, 24, 25, 26, 27  Hangout illimité, Whitney Webb

https://unlimitedhangout.com/2020/10/reports/google-oracle-to-monitor-americans-who-get-warp-speeds-covid-19-vaccine-for-up-to-two-years/

2   HHS, Fiche d'information: Expliquer l'opération Warp Speed

https://www.hhs.gov/coronavirus/explaining-operation-warp-speed/index.html

3  CNBC 23 septembre 2020

https://www.cnbc.com/2020/09/23/trumps-coronavirus-vaccine-czar-says-enough-after-sen-warren-says-he-should-be-fired-for-conf.html

5, 23  Wall Street Journal 9 octobre 2020

https://www.wsj.com/articles/the-captain-of-operation-warp-speed-11602278486

The New York Times 5 octobre 2020

https://www.nytimes.com/2020/10/05/opinion/sway-kara-swisher-moncef-slaoui.html?showTranscript=1

9, 11  HHS, De l'usine aux lignes de front: la stratégie de vitesse de l'opération Warp pour la distribution d'un vaccin COVID-19

https://www.hhs.gov/sites/default/files/strategy-for-distributing-covid-19-vaccine.pdf

12, 14   N Engl J Med 2020; 383: 1701-1703 DOI: 10.1056 / NEJMp2027405

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp2027405

13  Bio Optics World 25 mai 2016

https://www.bioopticsworld.com/biophotonics-techniques/article/16430803/profusa-tissueintegrated-optical-biosensor-monitors-key-body-biochemicals-in-real-time

15   Opération Warp Speed: Processus de distribution des vaccins, infographie

https://media.defense.gov/2020/Sep/16/2002498504/-1/-1/1/OWS-VACCINE-DISTRIBUTION-GRAPHIC.pdf

16  Proclinical 23 août 2017

https://www.proclinical.com/blogs/2017-8/what-is-pharmacovigilance-and-why-is-it-important

17  Cadre provisoire pour l'allocation et la distribution du vaccin COVID-19 aux États-Unis, août 2020

https://www.centerforhealthsecurity.org/our-work/pubs_archive/pubs-pdfs/2020/200819-vaccine-allocation.pdf 

20, 21  STAT News 8 septembre 2020

https://www.statnews.com/2020/09/08/operation-warp-speed-promised-to-do-the-impossible-how-far-has-it-come/

 Le Dr Mercola est le fondateur du site Web sur la santé naturelle le plus visité au monde, Mercola.com, un auteur à succès du NY Times et un leader d'opinion dans le domaine de la santé alternative et intégrative. Lisez sa biographie complète sur son site Web .

Le Dr Mercola est le fondateur du site Web sur la santé naturelle le plus visité au monde, Mercola.com, un auteur à succès du NY Times et un leader d'opinion dans le domaine de la santé alternative et intégrative. Lisez sa biographie complète sur son site Web .

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article