Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge.

Les gens ne comprennent pas à quel point nous sommes déjà pas libres.

Par Caitlin Johnstone
CaitlinJohnstone.com

Traduction MCT

Les gens ne comprennent pas à quel point nous sommes déjà pas libres.

Écoutez une lecture de cet article :

La tache aveugle la plus importante et la plus répandue parmi ceux qui s'opposent au contrôle totalitaire par les puissants est la supposition que ce contrôle n'a pas déjà été réalisé.

Nous avons été tellement occupés à guetter la prochaine dictature ouvertement totalitaire qui voudra nous mettre le pied au plancher que nous n'avons jamais remarqué les totalitaires cachés qui font glisser les chaînes autour de nos esprits.

Tout le monde pense aux agresseurs qui battent leur épouse, mais pas à ceux qui dominent l'esprit de leur épouse par la manipulation psychologique.

Tout le monde pense aux tueurs psychopathes qui rôdent dans les rues, mais pas aux tueurs psychopathes qui dominent notre monde par la manipulation à grande échelle.

Les analystes du complot avertissent que le gouvernement tente de donner à chacun une note de crédit social pour nous forcer à nous conformer aux agendas des puissants, dans des pays où la gestion narrative à grande échelle par les médias et les algorithmes en ligne manipule déjà tout le monde pour qu'il se conforme aux agendas des puissants.

Les gens supposent qu'ils ne se comportent pas déjà exactement comme les puissants veulent qu'ils se comportent dans une civilisation dont les systèmes politiques, monétaires et économiques sont déjà complètement sous le contrôle des puissants.

Les gens pensent qu'ils sont libres simplement parce qu'ils peuvent aller acheter ce qu'ils veulent dans une économie truquée pour les puissants en utilisant de l'argent truqué pour les puissants, parce qu'ils peuvent dire ce qu'ils veulent sur des plateformes internet dont les algorithmes sont manipulés par les puissants, parce qu'ils peuvent voter pour un politicien qui n'a été mis sur le bulletin de vote que parce qu'il appartient aux puissants.

Les gens pensent qu'ils sont libres parce que le système les a laissés élire un "populiste" comme Donald Trump, même après que ce "populiste" ait passé quatre ans à ne rien faire d'autre que de promouvoir les intérêts des puissants.

Les gens pensent qu'ils sont libres parce que le système les laisse élire des "progressistes" comme Bernie Sanders et AOC, même si ces "progressistes" s'arrêtent toujours quand il s'agit de défier le vrai pouvoir.

Les gens ont passé des générations à se battre pour le droit de posséder des armes à feu afin de pouvoir se défendre contre la tyrannie, alors que les barres de fer de la tyrannie étaient tranquillement construites autour d'eux pendant tout ce temps.

Les gauchistes occidentaux sont tellement occupés à se disputer entre eux qu'ils n'ont pas remarqué que la gauche a été si efficacement sabotée, détournée, subvertie et neutralisée dans notre société qu'elle n'est plus guère qu'un groupe de discussion glorifié.

Les mégacorporations de la Silicon Valley entretiennent des relations étroites avec des agences gouvernementales puissantes et il est presque certain que ces agences récoltent les données de chacun pour affiner leurs opérations de propagande sur le public en fonction de ce que nos informations leur disent sur nos pensées et nos sentiments sur des sujets pertinents pour les agendas du pouvoir du statu quo.

Si nos informations sont suffisamment précieuses pour que Facebook devienne une entreprise de plusieurs milliards de dollars grâce à une surveillance capitalisme, nous pouvons être absolument certains que nos informations sont également suffisamment précieuses pour que des agences gouvernementales opaques travaillent à la collecte de nos informations à leurs propres fins.

La science de la propagande moderne fait l'objet de recherches et de développements depuis plus d'un siècle, ce qui est une éternité quand on pense à tous les progrès réalisés dans d'autres technologies militaires pendant cette période. Ils ne font que s'améliorer, et Internet leur a donné un accès sans précédent aux rouages de notre psychologie collective.

Une femme qui a été dominée psychologiquement pour faire tout ce que son mari veut ne remarque pas qu'elle est maltraitée, parce qu'elle n'est pas battue pour faire ces choses ; elle pense qu'elle fait ce qu'elle veut faire.

Une population qui a été psychologiquement dominée pour faire tout ce que les puissants veulent ne remarque pas qu'elle est tyrannisée, parce qu'elle n'est pas forcée de faire ces choses sous la menace d'une arme ; les gens pensent qu'ils font ce qu'ils veulent.

Aucune des personnes qui mettent en garde contre la dystopie orwellienne ne comprend que nous y sommes déjà. Nous marchons déjà en parfait alignement avec ce que nos dirigeants désirent pour nous. Nous ne l'avons simplement pas remarqué parce que nous pouvons encore manger du McDonald's et regarder du porno sur Internet.

Ils resserrent encore les boulons de diverses manières pour s'assurer que nous ne nous échappons pas de notre prison, mais ne vous y trompez pas : ces murs de prison sont déjà entièrement construits, et ce depuis un certain temps déjà.

Les murs ne sont pas physiques ; les chaînes sont fixées à nos esprits. Mais quelle est la différence fonctionnelle entre une population qui obéit aux puissants parce qu'elle y est contrainte et une population qui obéit aux puissants parce qu'elle a été manipulée pour le vouloir ?

Nous sommes piégés. Nous sommes matés. Du moins, tant que nos esprits continuent à fonctionner d'une manière qui peut être facilement manipulée.

Il est possible que l'humanité puisse collectivement se libérer de cette transe induite par la propagande au moyen d'une transformation psychologique à grande échelle pour sortir de notre relation malsaine avec le récit mental, et certains signes indiquent qu'une telle transformation est peut-être en route.

Peut-être que oui, peut-être que non ; chaque espèce arrive à un point où elle fait les adaptations nécessaires à sa survie ou bien elle ne les fait pas. Alors que les puissants utilisent les chaînes qui entourent nos esprits pour nous faire avancer vers une falaise existentielle d'écocide et de menace nucléaire , nous sommes sur le point de découvrir qui nous sommes.

Source

Mon travail est entièrement financé par les lecteurs, alors si vous avez apprécié ce texte, pensez à le partager, à me suivre sur Facebook, Twitter, Soundcloud ou YouTube, ou à verser de l'argent dans mon pot à pourboires sur Ko-fi, Patreon ou Paypal. Si vous voulez en lire plus, vous pouvez acheter mes livres. La meilleure façon d'être sûr de voir ce que je publie est de s'inscrire à la liste de diffusion sur mon site web ou sur Substack, ce qui vous permettra d'être averti par courriel de tout ce que je publie. Tout le monde, à l'exception des plates-formes racistes, a la permission de republier, d'utiliser ou de traduire n'importe quelle partie de cet ouvrage (ou de tout ce que j'ai écrit) de la manière qu'il souhaite, et ce gratuitement. Pour plus d'informations sur qui je suis, où je me situe et ce que j'essaie de faire avec cette plateforme, cliquez ici Caitlin Johnstone

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article