Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge.

Le Land de Hesse, en Allemagne, est le premier à autoriser les entreprises à refuser aux non-vaxxés l'accès aux produits de première nécessité.

Par 

Traduction MCT

Le Land de Hesse, en Allemagne, est le premier à autoriser les entreprises à refuser aux non-vaxxés l'accès aux produits de première nécessité.

L'État allemand de Hesse est devenu le premier à autoriser les entreprises à refuser aux personnes non vaccinées l'accès aux produits de première nécessité, créant ainsi un précédent troublant alors que ses voisins sont aux prises avec des protestations contre l'obligation de vaccination.

Les supermarchés de Hesse ont été autorisés à refuser aux personnes non vaccinées le droit d'acheter de la nourriture et d'autres produits de première nécessité, a confirmé la chancellerie d'État au magazine allemand BILD vendredi. Dans le cadre de cette nouvelle politique, les magasins peuvent décider d'appliquer la "règle 2G", qui consiste à n'autoriser l'accès qu'aux personnes vaccinées et aux personnes guéries - "geimpft" et "genesen" en allemand, respectivement - ou la "règle 3G", plus souple, qui englobe les personnes dont le test de dépistage du virus est négatif (connues localement sous le nom de "getestet").

Le ministre-président Volker Bouffier a déclaré à BILD, de manière quelque peu déconcertante, qu'il espérait que la nouvelle règle ne serait pas appliquée à grande échelle : "Nous espérons que cette option ne sera utilisée que certains jours et que les entreprises qui répondent aux besoins quotidiens n'y auront pas recours."

"La plus grande protection est assurée par la vaccination. Et pourtant, elle est simple, non bureaucratique et gratuite", s'est-il vanté, précisant que les exigences de masquage et de distance sociale resteraient en place pour les entreprises qui n'adopteraient pas la règle 2G, plus excluante. En échange de l'admission uniquement de personnes vaccinées ou guéries, les entreprises 2G sont autorisées à renoncer à la distanciation sociale et aux masques obligatoires - un compromis peut-être tentant après 18 mois de couverture faciale contraignante.

En plus de la nouvelle option 2G, le personnel hospitalier qui n'est toujours pas vacciné doit subir un test de dépistage du Covid-19 deux fois par semaine, et les étudiants sont toujours tenus de porter un masque lorsqu'ils sont assis en classe.

Alors qu'au moins huit autres États allemands ont ouvert l'option 2G à certains commerces comme les bars, les restaurants, les salles de sport, les cinémas et les maisons closes, la Hesse est le premier État à autoriser cette règle dans les épiceries et autres commerces de détail.

Bien que d'autres pays européens, comme l'Italie et la France, aient mis en place des exigences strictes en matière de vaccination, interdisant aux personnes non vaccinées de travailler (Italie) ou de manger dans les cafés (France), la plupart des dirigeants n'ont pas imposé directement les vaccins à leurs citoyens. Cependant, les inquiétudes concernant les passeports vaccinaux ont fait descendre des centaines de milliers de personnes dans la rue pour protester, alors même que des pays comme les États-Unis commencent à rouvrir leurs portes aux voyages - uniquement aux personnes vaccinées, bien sûr.

Source

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article