Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge.

Une contagion de COURAGE se répand dans toute l'Amérique, alors que les pilotes, les policiers, les pompiers et d'autres travailleurs disent : "Prenez ce JAB et jetez-le aux oubliettes !".

Par 

Traduction MCT

Une contagion de COURAGE se répand dans toute l'Amérique, alors que les pilotes, les policiers, les pompiers et d'autres travailleurs disent : "Prenez ce JAB et jetez-le aux oubliettes !".

(Natural News)  Après avoir vacciné en masse les moutons inconscients (les premiers 30%), puis incité ou menacé les adorateurs de l'obéissance facilement contrôlables (30% supplémentaires), les promoteurs de vaccins génocidaires ont atteint les 40% du pays qui résistent farouchement et refusent de se plier à la tyrannie vaccinale.

Dans toute l'Amérique, des pilotes, des pompiers, des officiers de police, des adjoints du shérif, des ouvriers du bâtiment, des employés de bureau et bien d'autres personnes disent :  "Prenez ce JAB et jetez-le aux oubliettes !".

Le courage est contagieux

Lorsque des groupes d'Américains informés se lèvent et disent "Non !" aux tyrans génocidaires des vaccins, les tyrans finissent par être obligés de reculer pour la simple raison qu'on ne peut pas diriger une société sans travailleurs. Et si ces travailleurs décident que risquer leur santé et leur vie ne vaut pas un salaire dérisoire en dollars bientôt sans valeur, la société ne peut tout simplement pas fonctionner.

La révolte des travailleurs est parfaitement illustrée dans cette vidéo explicite de "Old Man Cruz" (sans rapport avec le sénateur Ted Cruz), un ouvrier du bâtiment qui explique ce qui se passe lorsque les travailleurs s'opposent à la tyrannie des vaccins : (avertissement de langage coloré)

La vidéo est ici

"Si vous restez unis, ils ne peuvent pas prendre votre dignité, votre fierté !"

Le chef du syndicat de la police de Chicago dit à la créature du maire Lori Lightfoot d'aller taper du sable

Comme le rapporte The Epoch Times, le président du syndicat de la police de Chicago, John Catanzara, a déclaré que si Chicago tente d'imposer des vaccins aux policiers qui travaillent dans la ville, celle-ci perdra la moitié de ses effectifs dès demain.

De TET :

"Ne remplissez pas les informations du portail", a déclaré le président de l'Ordre fraternel de la police de Chicago, John Catanzara, dans une vidéo destinée aux agents et publiée sur YouTube. "J'ai fait connaître mon statut très clairement en ce qui concerne le vaccin, mais je ne crois pas que la ville ait le pouvoir d'imposer cela à qui que ce soit - sans parler de ces informations sur vos antécédents médicaux."

Selon Catanzara, le syndicat de police prépare une action en justice contre la ville si l'administration du maire Lori Lightfoot tente d'appliquer le mandat, qui exige que les employés de la ville déclarent leur statut vaccinal d'ici vendredi ou soient placés dans un statut de "non-paiement".

"On peut dire sans risque de se tromper que la ville de Chicago aura une force de police à 50 % ou moins pour le week-end à venir", a déclaré M. Catanzara. Je peux vous garantir que le statut de "no-pay" ne durera pas plus de 30 jours", a déclaré Catanzara mardi. "Il est impossible qu'ils puissent maintenir les effectifs du service de police à 50 % de leur capacité ou moins pendant plus de sept jours sans que les choses bougent."

Dans mon podcast Situation Update d'aujourd'hui, je décris le week-end prochain à Chicago comme la "purge de Chicago", où la violence et l'anarchie vont exploser en raison de Lightfoot qui tente de forcer la police à se suicider avec une injection mortelle et génocidaire de protéine de pointe.

De même, Seattle est sur le point de perdre 40 % de ses forces de police à cause des mandats de vaccination. Comme le rapporte Zero Hedge :

C'était inévitable - alors que les mandats de vaccination à travers le pays approchent de leurs échéances, de vastes pans de travailleurs, de membres du service et d'athlètes américains sont confrontés à des licenciements ou à des mesures disciplinaires pour avoir refusé de prendre le vaccin Covid-19.

À Los Angeles, près de 1 000 pompiers sont sur le point de poursuivre la ville en justice à cause du mandat. Le syndicat des pilotes de Southwest Airlines a poursuivi la compagnie la semaine dernière, avant que le manque de personnel n'entraîne l'annulation de plus de 2 000 vols au cours du week-end (et davantage lundi). Pendant ce temps, les médecins et les infirmières du pays ont commencé à poursuivre leurs employeurs.

Seattle ... risque de perdre 40 % de son effectif de 1 000 personnes pour ne pas s'être fait vacciner à l'approche de la date limite du 18 octobre.

"L'environnement a été assez toxique et négatif", a déclaré un agent sous couvert d'anonymat à Fox 13. "Pas seulement à cause de ce mandat, mais aussi avant. Je ne suis pas sûr que ce serait un bon endroit pour moi de travailler à long terme pour ma santé mentale. Cela a été très stressant."

Découvrez tous les détails dans le podcast Situation Update d'aujourd'hui.

L'émission Situation Update d'aujourd'hui traite de cette "contagion du courage", ainsi que des nouvelles concernant les chiens robots "Terminator" armés qui seront bientôt déployés pour remplacer les policiers licenciés dans des villes comme Chicago.

En outre, je révèle pourquoi la sécurité intérieure déploie un gaz prétendument "non toxique" dans une série d'attaques chimiques simulées à New York, à partir du 18 octobre. Quelqu'un croit-il vraiment qu'il s'agit d'un simple exercice ?

Obtenez le rapport complet ici :

Brighteon.com/93b4fe22-dad0-4835-b59f-663344342147

Source

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article