Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge. Les articles peuvent contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur.

Le monde est désormais à l'opposé de tout ce qu'il est "censé" être.

Par 

Traduction MCT

"Le haut est le bas, le noir est le blanc, le bien est le mal, le jour est la nuit."

Le monde est désormais à l'opposé de tout ce qu'il est "censé" être.

George Costanza-Seinfeld "The Opposite" (Le contraire)

La comédie est un véritable reflet de la vie et, à bien des égards, l'humour peut être utilisé pour expliquer l'inexplicable, pour exposer la nature ridicule du sérieux constant et la faillibilité de l'homme du point de vue de la réalité critique d'une manière pas trop sévère.  Pour trouver la vérité, il est parfois nécessaire de rire aux éclats, de se moquer de soi et des autres et, ce faisant, de voir les choses plus clairement.

On a dit qu'avec le mal, vient l'inversion. Si cela est vrai, et je crois que c'est le cas, nous vivons actuellement une époque de mal extrême. Ce monde a été mis sens dessus dessous, car tout semble être à l'opposé de ce qu'il devrait être. Là où nous avions autrefois plus de liberté, nous avons maintenant plus d'esclavage. Là où nous étions autrefois excités par la vie, nous sommes maintenant déprimés. Là où nous formions une famille, nous sommes maintenant seuls, et là où nous étions audacieux et sans peur, nous vivons maintenant dans la peur. Si tout ce que nous faisons est mal, alors faire le contraire devrait être bien.

La "normalité" recherchée devrait donc être à l'opposé de tout ce qui se passe aujourd'hui. Ainsi, au lieu d'annuler la culture, nous devrions peut-être nous concentrer sur l'annulation de ce qui n'est pas artistique, de ce qui n'est pas culturel, de ce qui n'est pas éclairé, de ce qui n'est pas intellectuel, de cette haine de masse qui n'a rien à voir avec un faux racisme, mais tout à voir avec le progressisme moderne. Il est temps d'accepter notre véritable histoire et d'en tirer des leçons au lieu de la détruire. Détruire le passé, c'est détruire l'avenir, et notre avenir nous est enlevé par la force brute, la soumission volontaire et la stupidité de masse dans un monde à l'envers.

La réserve possible à cette situation actuelle, bien sûr, est que l'humanité est, et a toujours été, juste une expérience ratée qui a mal tourné ; que l'homme est intrinsèquement mauvais, et incapable de bonheur, d'amour, de compassion, d'empathie, de tolérance, et que ce chemin sur lequel nous sommes est l'aboutissement naturel du destin. Si c'est le cas, alors rien de valable ne compte, et la vie n'est qu'un court voyage vers la mort. Si la majorité en vient à croire cela, nous sommes condamnés, mais si la majorité a des tendances naturelles au bien, alors le plus grand nombre devrait se dresser contre toutes les formes de tyrannie, et reprendre possession de leur moi individuel, permettant ainsi un monde meilleur, plus sain et plus calme.

Ceci étant dit, regardons où nous sommes, où nous avons été, et où nous allons, et une fois que cet enfer sera compris, peut-être que les gens seront capables de rassembler assez de force pour retourner la situation et échapper à la folie. Que l'on soit optimiste ou non quant à cette possibilité, et il n'existe à ce jour aucune raison de faire preuve d'un optimisme débridé, sans un changement majeur non seulement de l'attitude, mais aussi du caractère de la population générale, l'avenir sera en effet très sombre.

Depuis des milliers d'années, des auteurs véridiques ont mis en garde contre la tyrannie et les régimes autoritaires mondiaux, et ce qui s'est passé aujourd'hui est l'aboutissement de ces prédictions prémonitoires. La race humaine a tout connu, semble-t-il : la propagande de masse, les guerres odieuses, la torture, la mutilation, les massacres, la famine, la haine de masse, le communisme, la tyrannie, les monstres totalitaires, la maladie et la mort, et bien d'autres choses encore. Mais à l'heure actuelle, nous sommes confrontés au début de la fin de l'humanité ; tout cela est dû à un coup politique mondial dirigé par la classe dirigeante, ses banques, ses sociétés et ses gouvernements, qui a commencé au début de 2020, et s'est répandu comme une peste frauduleuse qui a été utilisée à dessein comme outil pour la conquête de la population mondiale. Cette folie impitoyable a continué et progressé sans relâche depuis lors. Ce qui était censé être un problème à court terme, et qui permettrait un retour à une certaine "normalité" en quelques semaines, s'est transformé en deux années d'hystérie irresponsable au milieu de la tyrannie. Maintenant, il n'y a pas de conclusion en vue ; ceci à dessein, à moins que nous, en tant que peuple, ne nous attaquions à ce monstre totalitaire et ne le vainquions.

La chronologie de ces récents événements odieux est littéralement incroyable pour tout être pensant, mais néanmoins, cette tromperie d'État évidente a capturé les esprits des hordes communes qui constituent le troupeau collectif de masse. En raison de cette dynamique, nous sommes tous menacés d'extinction par la dépopulation, le contrôle de l'esprit et la domination technocratique ; un résultat planifié recherché par la minorité dirigeante.

Bien que le plan visant à gouverner le monde à cause d'un faux "virus" ait été élaboré depuis longtemps, des décennies en fait, ces événements actuels basés sur le faux récit ont commencé avec la déclaration de l'OMS le 9 janvier 2020 selon laquelle une "mystérieuse pneumonie à coronavirus a été découverte à Wuhan". Il y avait une raison spécifique pour laquelle on disait que ce faux drapeau provenait de la Chine, car toutes les routes vers un régime totalitaire mondial sont basées sur le modèle chinois structuré, mis en place et financé pendant des décennies par les États-Unis et une grande partie du monde occidental.

Les événements suivants se sont ensuite produits en 2020 ; le début de la tentative finale de prise de contrôle de l'État, mais ce n'est qu'une courte et très brève liste d'événements initiaux :

  • 20 janvier - Le CDC annonce que 3 aéroports américains vont commencer à dépister le coronavirus
  • 21 janvier - Les CDC " confirment " le premier cas de coronavirus aux États-Unis (LIE)
  • 21 janvier - Un scientifique chinois " confirme " la transmission du COVID-19 à l'homme (LIE)
  • 23 janvier - Wuhan est maintenant en quarantaine
  • 31 janvier - L'OMS déclare une urgence sanitaire mondiale
  • 3 février - Les États-Unis déclarent une urgence de santé publique
  • 11 mars - L'OMS déclare que le COVID-19 est une pandémie (mensonge)
  • 13 mars - Trump déclare que le COVID-19 est une urgence nationale (Le début délibéré du totalitarisme national)
  • 25 mars - Des rapports indiquent que des fermetures prolongées peuvent retarder la deuxième vague (Mensonge)
  • 27 mars - Trump signe la loi CARES (loi sur la santé)
  • 29 avril - Un essai du NIH montre les premières promesses de Remdesivir (Mensonge - Remdesivir tue)
  • 1er mai - Le Remdesivir obtient l'EUA (Les efforts de dépeuplement obtiennent l'approbation de la FDA)
  • 15 mai - Trump annonce l'opération "Warp Speed" afin d'accélérer la mise en œuvre du poison.
  • 21 mai - Les États-Unis et AstraZeneca forment un accord sur les vaccins (Fascisme)
  • 30 juin - Fauci prévient que les nouveaux cas de COVID-19 pourraient atteindre 100 000 par jour (Mensonge)
  • 2 juillet - Les Etats reviennent sur leurs plans de réouverture
  • 6 juillet - Des scientifiques, invoquant la transmission par voie aérienne, demandent à l'OMS de réviser ses directives (Mensonge)
  • 14 juillet - Les premières données de Moderna indiquent l'efficacité du vaccin candidat (mensonge)
  • 27 juillet - Le vaccin Moderna commence son essai de phase 3 et reçoit 472 millions de dollars de l'administration Trump.
  • 3 août - Nouvelle phase de pandémie aux États-Unis ; les États-Unis paieront 2 milliards de dollars à Sanofi et GlaxoSmithKline pour le vaccin
  • 11 août - L'administration Trump conclut un accord avec Moderna pour lui verser 1,5 milliard de dollars
  • 13 août - Biden appelle à un mandat de trois mois pour les masques de protection
  • 24 août - Les avantages cliniques du Remdesivir remis en question
  • 8 septembre - AstraZeneca interrompt un essai de phase 3 sur un vaccin
  • 16 septembre - L'administration Trump publie un plan de distribution des vaccins
  • 21 septembre - Les CDC retirent leur directive affirmant que la transmission du COVID-19 se fait par voie aérienne
  • 23 septembre - Une nouvelle souche plus contagieuse du COVID-19 est découverte (mensonge)
  • 9 octobre - Les États-Unis signent un accord avec AstraZeneca (486 milliards de dollars de plus)
  • 12 octobre - Johnson & Johnson interrompt l'essai d'un vaccin
  • 22 octobre - La FDA approuve le Remdesivir comme premier médicament contre le COVID-19 (meurtre prémédité)
  • 16 novembre - La FDA va agir rapidement sur les autorisations européennes de mise sur le marché des vaccins de Pfizer et Moderna.
  • 11 décembre - La FDA donne son accord à l'EUA pour le vaccin COVID-19 de Pfizer, BioNTech
  • 18 décembre - La FDA approuve l'autorisation de mise sur le marché du vaccin COVID-19 de Moderna.
  • 23 décembre - Les États-Unis (Trump) achètent davantage de vaccins Pfizer

Aucune des lignes du temps ne parle de la fermeture des entreprises, de la perte d'emplois, de la faillite et de la famine qui en résultent, de l'emprisonnement par assignation à résidence d'une grande partie de la population, de la destruction du système immunitaire, des quarantaines de masse, des mandats sans fin, de la destruction de la famille, de l'arrêt massif des voyages, les tests bidons continus, le meurtre des personnes âgées, le meurtre par remdesivir et ventilateurs, les émeutes mises en scène et autorisées et la destruction des biens, la fermeture des lignes d'approvisionnement, l'inflation galopante, ou beaucoup, beaucoup d'autres atrocités commises par ou à cause de l'État au cours des deux dernières années. Et ceci n'est que la liste partielle pour 2020. La liste de l'année 2021 est beaucoup plus longue, et plus brutale, en raison de la poursuite du fascisme et des injections toxiques et mortelles de " Covid " qui tuent de plus en plus de personnes dans le monde.

L'année 2021 a vu une augmentation considérable des réactions indésirables aux injections mortelles faussement appelées "vaccins", beaucoup plus de dommages à tous les niveaux de la terreur d'État, un nombre considérable de mutilations et de décès dus à de multiples injections d'armes biologiques toxiques, la mort d'athlètes dans le monde entier, de plus en plus de propagande, d'enfermements, de quarantaines, de constructions de camps de concentration à travers le monde occidental, et de mensonges sur les multiples "variantes" d'une maladie mystérieuse non prouvée et inexistante appelée "Covid-19". Énumérer tous les actes barbares de l'État au cours des deux dernières années prendrait des volumes, et la guerre contre les enfants ne fait que commencer.

Ceux qui pensent que cette tyrannie s'atténue, ceux qui "croient" que tout finira bien, ceux qui continuent à se conformer à tous les mandats et ordres, ceux qui sont maintenant infectés par un poison toxique à vie pour avoir été piqués, ceux qui ont abandonné leur famille parce qu'ils n'agissent pas comme des esclaves, et ceux qui continuent à se recroqueviller dans la peur en raison d'une apathie pathétique, n'accepteront peut-être jamais la vérité, mais ils la verront certainement. On ne peut se cacher de la réalité qu'un certain temps avant que cette réalité ne les consume et les dévore. Ce terrible destin attend beaucoup de gens aujourd'hui, mais il ne doit pas attendre le reste d'entre nous qui sommes prêts à défendre nos vies et notre liberté.

Nous approchons rapidement du stade de l'inversion ultime : le stade où le gouvernement est libre de faire tout ce qui lui plaît, tandis que les citoyens ne peuvent agir que sur autorisation ; c'est le stade des périodes les plus sombres de l'histoire humaine, le stade de la domination par la force brute.

~ Ayn Rand

Source

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article