Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge. Les articles peuvent contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur.

Des pilules avec des puces : Le PDG de Pfizer est en amour...

Des pilules avec des puces : Le PDG de Pfizer est en amour...

Par Jon Rappoport

Traduction MCT

Lors d'une récente discussion à Davos, le PDG de Pfizer, Albert Boura, a décrit la nouvelle technologie de son entreprise :

"Une pilule dotée d'une minuscule puce qui envoie un signal aux autorités compétentes lorsque [la pilule] a été digérée... imaginez les implications... la conformité...".

L'observance des patients est une affaire très importante dans l'univers pharmaceutique/médical. Le patient reçoit ses ordres. Il les suit.

D'un point de vue purement financier, la puce est une avancée majeure. Plus de pilules dans les flacons. Les gens finissent leurs médicaments. Ils retournent voir le médecin. Il autorise une nouvelle ordonnance ou change le médicament. Plus de pilules prises, plus d'argent engrangé.

Mais bien sûr, le plus gros bonus est le contrôle.

"Vous voyez, M. Jones, nous savons que vous n'avez pas fini de prendre les médicaments qui vous ont été prescrits. Donc on ne peut pas continuer à vous traiter. C'est une perte de temps si vous ne suivez pas les ordres..."

Et ce n'est que la première phase du contrôle ultime. Au fil du temps, il s'alourdit. Annulation de l'assurance maladie pour non-conformité. Mandats.

Le COVID a été un terrain d'entraînement pour l'obéissance des citoyens. Mais la dictature médicale veut plus. Toujours plus. Et ils inventent une occasion après l'autre pour obtenir plus.

La grippe aviaire. La variole du singe. La variole. Tout ce qu'il faut pour raconter des histoires.

Le cartel médical est dans l'affaire de faire des films d'horreur et de les promouvoir comme réels.

Une pilule avec une puce est la version douce de la nanotechnologie - par laquelle de minuscules émetteurs et récepteurs sont placés dans le corps et le cerveau. Les nanos sont aussi des capteurs. Ils rendent compte de toutes sortes de processus corporels en cours - ce qui conduit à des diagnostics médicaux, des médicaments et des vaccins toxiques dans un défilé sans fin.

Ce n'est pas de la science-fiction. Ce n'est pas un futur de cent ans. Nous y sommes presque.

Ne faites pas l'erreur de penser que les humains vont être les destinataires de tous les rapports que les nanocapteurs émettent depuis l'intérieur des humains. Cette opération est prévue en tant qu'IA. À terme, des algorithmes interpréteront ces rapports et prendront les décisions relatives au traitement.

De nombreux médecins finiront par jouer le rôle de guides réconfortants, d'attachés de presse, de bonimenteurs et de conseillers. "Bien sûr, tout cela est dans votre intérêt, Jim. C'est un bon diagnostic. Le traitement est standard. Pense à Carol et aux enfants et à ce qu'ils ont besoin que tu fasses. Nous l'avons pris à temps. Vous irez bien. Mais pour l'amour de Dieu, arrêtez de lire ces bêtises en ligne sur les effets secondaires toxiques. Tu crois que les essais cliniques servent à quoi ? On a fait le travail préparatoire. La FDA a approuvé ce médicament. Il est sans danger. J'ai regardé votre dossier moi-même. L'antiviral de Pfizer est le meilleur choix dans votre cas. C'est la routine. Si vous voulez un thérapeute humain plutôt qu'un psychologue de l'IA, je peux vous recommander un homme bien. Il vit dans votre ville. Votre assurance le couvrira. Mais faites-vous une raison et prenez vos médicaments. Croyez-moi, vous ne voulez pas atteindre le stade où la chirurgie est nécessaire. Nous parlerions alors d'hospitalisation et de convalescence..."

Certains de vos enfants parleront de l'obtention d'un doctorat en comportement au chevet du malade.

La liberté de santé et la liberté médicale sont l'alternative.

Tout ce qui arrive dans le pipeline médical rend cette liberté absolument vitale. VOUS décidez ce qui est bon pour votre corps et votre esprit, et ce qui est mauvais.

Vous revendiquez ce droit, contre vents et marées.

Peu importe le nombre de procès gagnés ou perdus, la LIBERTÉ de dire oui ou non à un traitement médical est l'ultime recours. C'est ce que je n'ai cessé d'écrire et de dire au début de l'affaire COVID.

Pendant ce temps, le PDG de Pfizer, Albert Boura, est un requin. Dans tous les sens du terme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article