Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge. Les articles peuvent contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur.

'Spartacus' : L'armement de la biotechnologie - Partie 3

'Spartacus' : L'armement de la biotechnologie - Partie 3

Par  

Traduction MCT

"L'avancement non réglementé de la biotechnologie crée une nouvelle course aux armements et menace notre autonomie personnelle." - Spartacus

Un document mis en ligne sous le nom de "Spartacus" est devenu viral en 2021. La "lettre de Cov!d" résumait l'état de la "pandémie" à l'époque, dénonçant la soi-disant "science" attribuée à Cov!d- et aux va**ins. Depuis lors, Spartacus a rédigé plusieurs documents, dont "Cov!d-19 : A Web of Corruption" et une série en quatre parties "Cov!d-19 : Deep Dive".

Vous trouverez ci-dessous le dernier article publié par Spartacus, "The Weaponization of Biotech" :

"Après notre précédent article sur ce sujet, quelqu'un hors site m'a demandé de citer des exemples spécifiques de biotechnologie qui pourraient être détournés à des fins néfastes, ou qui pourraient avoir une utilité comme outils militaires ou de renseignement clandestins. C'était une critique juste. J'ai énuméré un certain nombre de technologies susceptibles d'avoir de telles utilisations, mais je n'ai pas cité d'articles spécifiques pour étayer mon propos. Cet article vise à combler cette lacune."

Nous publions ce document de Spartacus par sections pour ceux qui ont du mal à trouver le temps de le lire en entier en une seule séance.  Cet article est le troisième de notre série.

DREADDs

DREADD est un acronyme qui signifie Designer Receptors Exclusively Activated by Designer Drugs. Ils constituent une amélioration du concept des RASSL (récepteurs activés uniquement par des ligands synthétiques), dans la mesure où ils ne répondent pas facilement aux ligands endogènes.

Drug Discovery Today - Les DREADD : de nouveaux outils pour la découverte et le développement de médicaments

Depuis l'invention des premiers récepteurs de synthèse activés exclusivement par des médicaments de synthèse (DREADD), ces récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) ont été largement utilisés pour étudier les processus et les comportements biologiques. La technologie DREADD s'est révélée être un outil puissant doté d'un grand potentiel pour la découverte et le développement de médicaments. Les DREADD peuvent faciliter l'identification de cibles médicamenteuses et permettre aux chercheurs d'explorer les activités de nouveaux médicaments contre des RCPG connus et orphelins. Nous examinons ici comment les DREADD peuvent être utilisés comme de nouveaux outils pour la découverte et le développement de médicaments.

En principe, toutes les cellules humaines possèdent à leur surface différents types de récepteurs qui remplissent diverses fonctions, notamment la réception de signaux provenant d'autres cellules sous la forme d'interactions récepteur-ligand. Un DREADD est un récepteur synthétique (c'est-à-dire une protéine liée à la membrane) qui répond uniquement à un ligand synthétique. C'est-à-dire qu'il n'est pas activé par un élément produit dans l'organisme, mais exclusivement par des substances introduites dans l'organisme.

DREADDs : Une nouvelle méthode pour moduler sélectivement l'activité neuronale

Imaginons que vous vouliez manipuler le cerveau de quelqu'un en utilisant des DREADD. Il suffit de transfecter ses cellules cérébrales avec du matériel génétique qui incite les ribosomes de ses neurones à traduire la protéine, ou d'introduire dans le cerveau des neurones modifiés avec le gène de la protéine déjà incorporé dans leur génome.

Ensuite, pour les activer, il suffit de droguer le sujet avec la substance spécifique qui se lie aux DREADD. Vous pouvez l'ajouter aux réserves d'eau ou à la nourriture du sujet sans que personne ne s'en rende compte, à moins qu'ils ne testent des échantillons en laboratoire et ne recherchent spécifiquement ce composé.

Cette technique est également appelée, de manière plus générale, la chimiogénétique.

Guide de la chimiogénétique

La chimiogénétique fait référence à l'ingénierie des récepteurs protéiques pour qu'ils répondent à de petites molécules non reconnues auparavant. Les outils chimiogénétiques sont des actionneurs pour des voies cellulaires spécifiques ciblées sur des populations cellulaires spécifiques (le plus souvent des neurones) qui peuvent être activées ou désactivées par l'application d'un ligand de petite molécule. Les outils chimiogénétiques idéaux ne répondent pas aux ligands natifs et sont conçus pour répondre à de petites molécules qui n'affectent pas la signalisation endogène, ce qui permet un contrôle précis de la population cellulaire à laquelle ils sont destinés.

Si vous pouviez contrôler la distribution des DREADD dans le tissu cérébral du sujet, vous pourriez utiliser un produit chimique qui se lie à ces DREADD pour activer des régions cérébrales spécifiques plutôt que d'autres, comme les régions cérébrales qui régissent des émotions spécifiques, comme l'amygdale pour l'anxiété, ou les centres de récompense pour l'euphorie. On pourrait même être capable de manipuler la mémoire du sujet.

Dr. Charles Morgan sur la Psycho-Neurobiologie et la Guerre : CRISPR, technique utilisée pour fabriquer les vaccins Covid Le but de ce document est d'expliquer pourquoi les gens ne se font pas vacciner contre le Covid-19!https://www.docdroid.net/1YveDZi/why-i-am-not-vaccinated-aga...

En d'autres termes, le sujet deviendra l'esclave involontaire de celui qui lui administre la drogue.

Source

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article