Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge. Les articles peuvent contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur.

La question des "non-vaccinés" (revisitée)

La question des "non-vaccinés" (revisitée)

Par CJ Hopkins

Traduction MCT

Le 1er septembre 1941, le chef de la sécurité du Reich, Reinhard Heydrich, l'un des nazis les plus fanatiques et les plus meurtriers, publia un décret désormais célèbre ordonnant aux Juifs âgés de plus de six ans de porter un badge d'identification en public. Le badge juif, une étoile de David jaune avec le mot "juif" inscrit à l'intérieur de l'étoile, avait pour but de stigmatiser et d'humilier les Juifs et était également utilisé pour les isoler et pour surveiller et contrôler leurs mouvements.

Rien de tel ne se produit actuellement, surtout pas dans l'Allemagne nouvelle.

Ce qui se passe actuellement dans l'Allemagne Nouvelle Normale, c'est que les fanatiques fascistes qui contrôlent le gouvernement sont en train de réécrire la "Loi sur la protection contre les infections", une fois de plus - comme ils l'ont fait à plusieurs reprises au cours des deux dernières années - afin de se permettre de continuer à violer la constitution allemande (la "Grundgesetz") et de diriger la nation par décret arbitraire sous le couvert de la "protection de la santé publique".

Cette "loi sur la protection contre les infections", révisée à plusieurs reprises, qui a donné au gouvernement de l'Allemagne de la nouvelle normalité le pouvoir d'ordonner des fermetures, des couvre-feux, l'interdiction des protestations contre la nouvelle normalité, le port obligatoire de masques d'apparence médicale, la ségrégation et la persécution des "non vaccinés", etc.  n'est bien sûr en rien comparable à la "loi d'habilitation de 1933", qui accordait au gouvernement de l'Allemagne nazie le pouvoir d'émettre tous les décrets qu'il voulait sous le couvert de "remédier à la détresse du peuple".

Il n'y a absolument aucune similitude entre ces deux textes de loi.

Je veux dire, regardez ce "plan automne/hiver" pour la nouvelle révision de la "loi sur la protection contre les infections", qui restera en vigueur d'octobre à Pâques, et que les représentants du gouvernement et les propagandistes de l'État (a/k/a les médias allemands) comparent à des "ordonnances sur les chaînes de neige".

Il n'y a absolument rien de fasciste effrayant ou de vaguement nazi dans ce plan.

La question des "non-vaccinés" (revisitée)

Désolé, c'est en allemand. Permettez-moi de traduire.

Dans les avions, les trains, les aéroports et les gares, tout le monde sera obligé de porter des masques à museau de chien - c'est-à-dire des "pièces faciales filtrantes" FFP2 telles que définies par la norme EN 149 - à l'exception du personnel des aéroports et des gares, des hôtesses de l'air, des chefs de train, etc. qui ne seront obligés de porter que des "masques d'apparence médicale". Dans les hôpitaux, les cliniques, les cabinets médicaux, les maisons de retraite et autres établissements de santé, tout le monde, y compris le personnel, sera non seulement contraint de porter les masques à museau de chien, mais aussi de se soumettre à des tests, à moins de pouvoir fournir la preuve d'une "vaccination" (ou d'une guérison, ce qui signifie également être testé) au cours des trois mois précédents. Dans les locaux des entreprises privées, c'est-à-dire les bureaux, les usines, les entrepôts, etc., l'Arbeitsschutzverordnung (ordonnance Corona sur la sécurité au travail) - masques, tests, "vaccinations" forcées, "distanciation sociale", barrières en plastique, etc.

Les différents États fédéraux seront habilités à imposer d'autres "restrictions" insensées, comme l'obligation générale de porter un masque dans les magasins, les restaurants et tous les autres types d'"espaces intérieurs", la limitation du nombre de personnes pouvant se réunir en public ou à leur domicile, l'obligation de porter un masque pour les enfants dans les écoles et de passer des tests dans les jardins d'enfants et les crèches (note : garderie). Dans les restaurants, les bars, les théâtres, les musées, les installations sportives et à peu près partout ailleurs dans la société, les États fédéraux peuvent exiger que les gens présentent une preuve de "vaccination" récente ou de guérison pour être exemptés du port du masque.

OK, permettez-moi de traduire à nouveau.

Ce que cette dernière partie signifie, c'est que toute personne qui refuse de se soumettre à une "vaccination" ou à des tests répétés sera obligée de porter un masque en public pour s'identifier comme "non vaccinés" (c'est-à-dire les "Untermenschen" officiels du nouveau Reich normal).

Bon, d'accord, c'est peut-être un peu effrayant et fasciste et pas aussi non-nazi que je l'ai suggéré ci-dessus. Je l'ai exprimé de cette façon dans un récent tweet ...

 

La question des "non-vaccinés" (revisitée)

Inutile de dire que cela pourrait devenir confus, car les Nouveaux Normaux sont extrêmement attachés à leurs masques, qu'ils portent - comme les nazis portaient des épingles à svastika - pour signaler publiquement leur "solidarité" (c'est-à-dire leur conformité aveugle à la nouvelle idéologie officielle) depuis deux ans et demi. Et maintenant, les masques fonctionneront comme les "badges juifs" avec l'étoile de David que les nazis ont forcé les Juifs à porter, sauf dans les transports publics, les avions et les trains, à moins que les États fédéraux ne décident de forcer tout le monde à porter des masques partout, auquel cas ... eh bien, vous comprenez l'idée générale.

Néanmoins, le fait que tout le monde devra présenter son "carnet de vaccination" (ou son "carnet de guérison") pour entrer dans un restaurant, un bar, ou aller au cinéma ou au théâtre, et, en gros, pour faire quoi que ce soit d'autre dans la société, devrait compenser la confusion des masques. Je veux dire, quel genre de société fasciste serait-ce si vous n'aviez pas à montrer vos "papiers" à un agent aux yeux globuleux pour obtenir une tasse de café ?

Maintenant, avant que vous ne me dénonciez au BfV, c'est-à-dire à l'agence fédérale allemande de renseignement intérieur, pour "relativisation de l'Holocauste" et "délégitimation de l'État démocratique", qui sont tous deux des crimes ici en Allemagne, je tiens à dire, encore une fois, pour mémoire, que je ne préconise pas l'utilisation de l'étoile jaune de David pour protester contre la nouvelle normalité (comme sur la photo du tweet ci-dessus). Je pense que c'est stupide et contre-productif. La nouvelle normalité n'a rien à voir avec l'Holocauste, les Juifs ou même le nazisme en soi.

Mais soyons clairs sur ce qui se passe en Allemagne.

Ce qui se passe, c'est qu'une nouvelle idéologie officielle est imposée à la société. Elle est imposée à la société par la force. Et maintenant, ceux d'entre nous qui refusent de s'y conformer vont être obligés de se promener en public en portant des symboles visibles de leur non-conformité.

Je suis désolé, mais les parallèles sont indéniables.

La question des "non-vaccinés" (revisitée)

Cette nouvelle idéologie officielle n'a rien à voir avec un virus respiratoire ou toute autre menace pour la santé publique. À ce stade, je n'ai pas besoin de répéter cet argument. La majorité des pays du monde ont finalement annulé leurs "mesures d'urgence" et reconnu les faits que nous, les "théoriciens du complot", citons depuis deux ans et demi, et que nous avons été diabolisés et censurés sans relâche pour les avoir cités.

Même la récente évaluation indépendante par l'Allemagne de ses "mesures Corona" n'a pu produire aucune preuve de leur efficacité. Sérieusement, les autorités allemandes de la Nouvelle Normalité fondent leur affirmation de l'efficacité des mandats de masques sur "le modèle du hamster doré syrien". (Vous pensez probablement que je plaisante, mais ce n'est pas le cas.) Et Karl Lauterbach, le fanatique ministre de la Santé, a ouvertement déclaré que forcer les "non-vaccinés" à porter des masques en public est une tactique de "motivation" pour les harceler afin qu'ils suivent les ordres et se soumettent à une "vaccination" dont même le gouvernement allemand admet maintenant qu'elle a tué ou gravement blessé des dizaines de milliers de personnes, au minimum, en Allemagne.

Non, cette nouvelle idéologie officielle, la "nouvelle normalité" - qui est toujours en vigueur en Allemagne, en Chine, au Canada, en Australie, à New York, en Californie, etc. Elle est basée, non pas sur des faits, mais sur des croyances. C'est un système de croyances, comme toute autre idéologie. Elle n'est essentiellement pas différente d'une religion officielle... une religion qui diabolise et persécute toutes les autres religions, et non-religions, et tous les autres systèmes de croyance.

Selon ce nouveau système de croyance officiel, ceux d'entre nous qui maintiennent des croyances différentes et refusent de se convertir aux nouvelles croyances officielles (ou prétendent se convertir aux nouvelles croyances officielles), sont des éléments dangereux et étrangers à la société. Et donc, à partir de maintenant, dans la nouvelle Allemagne normale, nous serons obligés de porter un symbole visible de nos croyances différentes (notre "altérité") en public, afin que les autorités et les bonnes masses allemandes puissent nous identifier.

Tout cela vous semble-t-il vaguement familier ?

Je suis presque certain que quelqu'un va lire ceci (et voir les tweets que j'ai inclus ci-dessus) et me dénoncer pour avoir "relativisé l'Holocauste". Pour information, je ne "relativise pas l'Holocauste". Je compare un système totalitaire à un autre. Oui, l'Allemagne nazie et l'Allemagne nouvelle sont deux systèmes totalitaires très différents, et j'ai souligné leurs différences et similitudes essentielles, mais, allez, ce n'est pas si difficile. Dans l'Allemagne nazie, les Juifs étaient les boucs émissaires. Dans l'Allemagne nouvelle, c'est "les non-vaccinés".

Combien de fois faut-il que ce soit plus flagrant pour que les gens arrêtent de prétendre que ce n'est pas ce que c'est ? Les autorités doivent-elles littéralement nous mettre dans des camps ? Combien de personnes doivent encore mourir ou être gravement blessées par des "vaccinations" dont elles n'avaient pas besoin mais auxquelles elles ont été contraintes de se soumettre ? Je ne m'adresse pas aux Nouveaux Normaux, ni aux personnes qui se battent depuis le début. Je m'adresse aux personnes qui voient ce qui se passe, qui sont horrifiées par ce qui se passe, mais qui, pour quelque raison que ce soit, ont refusé de s'exprimer... et, oui, je sais qu'il y a de très bonnes raisons. Certains d'entre vous ont des familles à soutenir, des carrières à protéger, et, sérieusement, je comprends. Mais jusqu'où cela doit-il aller ? À quel moment vous sentez-vous obligé de vous exprimer, quelles que soient les conséquences personnelles et professionnelles ?

Prenez le temps de méditer sur cette question.

Oh, et voici une petite aide visuelle qui pourrait aider les gens dans leur méditation. C'est un graffiti que quelqu'un a peint sur le mur d'une cour ici à New Normal Germany, à l'automne 2021, je crois. Je l'ai posté à l'époque, mais il n'a pas fait grande impression. Peut-être en fera-t-il une maintenant.

Je vais traduire. On peut lire : "GAZER LES NON-VACCINÉS".

La question des "non-vaccinés" (revisitée)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article