Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie Claire Tellier

Ce blogue est surtout fait à partir de traduction d'articles ou de sites qui sont censurés par les grands réseaux. Je consacre plusieurs heures par jour à lire des dizaines d'articles pour vous proposer les plus intéressants selon moi. Je mets toujours tous les liens. Les articles explorent différents points de vues qui ne sont pas nécessairement les miens. Je vous laisse seul juge. Les articles peuvent contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur.

Monkeypoxmania

Monkeypoxmania

Par CJ Hopkins

Traduction MCT

Enfermez-vous dans vos maisons ! Sortez les masques et les boucliers prophylactiques ! Éteignez ce qui reste de vos facultés critiques et préparez-vous à "suivre la science" !

Oui, c'est vrai, juste au moment où les survivants de la peste apocalyptique simulée de 2020-2021 sortaient en rampant de leurs bunkers de Covid et commençaient à "reconstruire le monde en mieux", une autre peste biblique a apparemment été lâchée sur l'humanité !

Cette fois, il s'agit de la redoutable variole du singe, une zoonose virale endémique d'Afrique centrale et occidentale qui circule parmi les rats, écureuils, loirs et autres rongeurs à poche géante et qui infecte les humains depuis des siècles, voire des millénaires. La variole du singe provoque de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et parfois des cloques remplies de liquide. Elle tend à disparaître en deux à quatre semaines et ne représente donc absolument aucune menace pour la civilisation humaine en général.

Les médias d'entreprise ne veulent pas nous alarmer, mais il est de leur devoir, en tant que journalistes professionnels, de rapporter que LA MONKEYPOX SE RÉPANDRE COMME UN FEU DE SANG ! PLUS DE 100 CAS DE MONKEYPOX ont été confirmés dans des pays du monde entier ! Des TASKFORCES MONKEYPOX sont convoquées ! Des photos en gros plan de lésions de la variole du singe à l'aspect répugnant sont diffusées ! Le Président des États-Unis déclare que "TOUT LE MONDE DOIT ÊTRE PRÉOCCUPÉ !".

Monkeypoxmania

L'OMS parle d'une "épidémie de variole du singe dans plusieurs pays". La Belgique a instauré une quarantaine obligatoire. Le CDC est passé au "niveau d'alerte 2". Des "précautions renforcées" sont recommandées ! À New York, où se trouvent probablement les fanatiques les plus paranoïaques, les plus masqués et les plus quadruples "vaccinés" de la planète, le ministère de la Santé demande à tout le monde de porter les masques qu'ils portent déjà pour se protéger à la fois du Covid et de la variole du singe, de la variole, de la grande variole, du cancer en suspension dans l'air, et Dieu sait quelles autres horreurs peuvent exister !

Ici, dans la capitale de l'Allemagne de la nouvelle normalité, Karl Lauterbach, qui, bien qu'ayant gaspillé des centaines de millions d'euros en "vaccins" superflus, tenté de "vacciner" obligatoirement chaque homme, femme et enfant du pays, et s'étant comporté comme un fou fasciste, reste le ministre officiel de la santé, sautille et hulule comme un gibbon du Siamang à propos des "recommandations d'isolement et de quarantaine" et autres "mesures de confinement de la variole du singe".

Comme l'a dit Yogi Berra, "c'est du déjà vu".

Sauf que ça ne l'est pas... ou probablement pas. Avant même que j'aie pu terminer cette colonne, les Ministères de la Vérité de GloboCap ont commencé à réduire la panique liée à la variole du singe. Il semble qu'ils optent pour "c'est une pandémie gay", ou une "pandémie LGBTQ", ou une "pandémie LGBTQIA+", ou quel que soit l'acronyme officiel au moment où je clique sur le bouton "publier", et font d'autres bruits pour dire qu'il n'est peut-être pas absolument nécessaire cette fois d'ordonner un verrouillage mondial à grande échelle, de lâcher les drones et les chiens robots, d'injecter à tout le monde des médicaments expérimentaux, et de commencer à persécuter vicieusement les "négateurs de la variole du singe".

Monkeypoxmania

Vous ne pensiez pas vraiment qu'ils lançaient un remake de Covid, n'est-ce pas ? Les showrunners de GloboCap sont peut-être diaboliques, mais ils ne sont pas stupides. Seul le plus désespérément lavé de cerveau des Nouveaux Normaux accepterait une autre "pandémie apocalyptique" avant même que l'actuelle ait été officiellement annulée. Non, malheureusement, il est probable que nous n'ayons qu'un aperçu de ce que sera la "vie" dans le Reich de la Nouvelle Normalité, où les masses seront perpétuellement menacées par un assortiment inépuisable de pathogènes exotiques et de menaces pseudo-pathologiques interchangeables.

La Nouvelle Normalité n'a jamais porté sur Covid en particulier. Il s'agissait toujours de mettre en place une nouvelle "réalité" - une "réalité" pathologisée-totalitaire, moins gouvernée que discrètement "guidée" par des entités gouvernantes non gouvernementales, supranationales et sans comptes à rendre, des entreprises mondiales et des milliardaires assortis - dans laquelle Covid, ou la variole du singe, ou la variole du kangourou, ou toute autre zoonose virale, ou tout développement climatique ou économique, ou toute tendance idéologique ou comportementale aberrante, pourrait servir de prétexte pour fomenter une nouvelle flambée d'hystérie collective insensée et imposer des restrictions supplémentaires à la société.

Cette nouvelle "réalité" a été mise en œuvre... peut-être pas aussi fermement que prévu à l'origine, mais néanmoins mise en œuvre. On nous conditionne à accepter cette nouvelle "réalité", comme on nous a conditionnés à accepter la "réalité" de la guerre contre le terrorisme, à retirer inutilement nos chaussures à l'aéroport, à mettre nos liquides dans des récipients de voyage, à nous soumettre aux tripotages du "personnel de sécurité" et à vivre dans un état constant de crainte minime d'une "attaque terroriste", comme on nous conditionne maintenant à porter des masques là où on nous le demande, à nous soumettre à la "vaccination" obligatoire et à vivre dans un état constant de crainte minime du prochain agent pathogène prétendument mortel.

Malheureusement, la plupart d'entre nous accepteront ce conditionnement et s'adapteront aux "inconvénients mineurs" qui nous sont imposés à tout bout de champ. Après tout, quelle différence cela fait-il si nous devons porter un petit masque dans un avion, dans les transports publics ou chez le médecin ? Et est-ce vraiment une telle violation de nos droits fondamentaux à la liberté d'expression, à la liberté de mouvement, d'association, à la vie privée et à l'autonomie corporelle de base si nous devons permettre aux gouvernements et aux entreprises mondiales de censurer nos opinions politiques, de nous empêcher de voyager, de nous interdire de manifester et de nous forcer à nous soumettre à des traitements médicaux invasifs pour pouvoir occuper un emploi ? Nous nous sommes habitués à enlever nos chaussures à l'aéroport et à regarder le "personnel de sécurité" caresser les parties génitales de nos enfants, à envahir et à bombarder d'autres pays et à assassiner des familles entières avec des drones, n'est-ce pas ? On va sûrement s'habituer à ça.

Ou ... OK, je ne le ferai pas, et vous non plus, probablement, mais la majorité des masses le fera. Ils viennent de le démontrer assez clairement, n'est-ce pas ? Comme ils l'ont démontré pendant la guerre globale contre la terreur. Comme ils l'ont démontré pendant la guerre froide. Comme ils l'ont démontré... oh, laissez tomber.

Désolé, je voulais vraiment terminer cette chronique sur une note positive. D'accord, en voilà une ! Une petite bonne nouvelle, enfin ! Selon les vérificateurs de faits professionnels de Reuters, il s'avère "qu'il n'y a aucune preuve que la réunion annuelle du Forum économique mondial [qui a lieu à Davos en ce moment] ait été programmée pour coïncider avec ces épidémies de variole du singe", et quiconque affirme ou sous-entend qu'il en est ainsi, ou qui dévie ou remet en question les "faits", ou la "science", ou quoi que ce soit, est un "désinformateur qui nie la variole du singe, qui théorise la conspiration, qui est anti-vax, qui aime Poutine", et donc tout va bien, ou tout ira bien dès que nous aurons donné une petite leçon thermonucléaire à ces méchants Rooskies !

Je ne sais pas pour vous, mais ça me libère l'esprit. Pendant un moment, j'ai cru que nous avions des problèmes.

Source

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article